Contact

Musée du Barreau

25 rue du Jour

75001 Paris

Tél : 01 44 32 47 48

En savoir plus

Par son ampleur et sa durée, la Première Guerre mondiale a touché l’ensemble de la population française. Cet événement exceptionnel a suscité la rédaction de multiples documents d’archives personnelles : correspondances entre les soldats et leurs proches, carnets de croquis pris sur le vif au milieu des combats, souvenirs écrits après la guerre… Ces documents d’archives privées, auxquels s’ajoutent parfois des souvenirs familiaux, compléteront les collections du Musée..

 Araud photo
 
Très peu d’éléments permettent de retracer le parcours de ce tout jeune avocat, Noël Araud, mort au champ d’honneur le 17 mai 1915, à l’âge de 21 ans. C'est lui qui aura le triste privilège d’être le plus jeune avocat du barreau de Paris tué au cours de cette guerre.
Noël Araud naît à Paris, le 17 décembre 1893. Il est le fils de Jean Baptiste Araud, capitaine au long cours, Chevalier de la légion d’honneur, et de Louise Gervais.
Diplômé de l’Ecole Libre des Sciences Morales et Politiques et licencié en droit le 23 juillet 1914, il prête serment le 8 octobre 1914. Sa robe d’avocat endossée avec sérieux atténue à peine le coté juvénile de son visage. C’est presqu’un enfant qui partira rejoindre son régiment au printemps de l’année suivante.
En avril 1915, le soldat Araud, du 171e Régiment d’Infanterie, cantonne à Blainville-sur-L’Eau en Meurthe et Moselle, le temps de former les nouvelles recrues et les préparer aux nouveaux combats.
Le 17 mai 1915, le 171e RI remonte au front dans la forêt d’Apremont au bois d’Ailly. La bataille mal préparée, engagée après des reconnaissances sommaires, est effroyable. Elle est décrite sur cinq doubles pages dans le Journal des Marches et Opérations (JMO 171e RI). C’est au cours de cette bataille de tranchées que Noël Araud est mortellement blessé d’une balle au front.
Un service funèbre, en présence du Bâtonnier, fut célébré à sa mémoire, le 9 juillet 1915 en l’église Notre Dame de Passy.

Citations à titre posthume :

  • Croix de guerre et médaille militaire à titre posthume (Journal Officiel, 17 juillet 1920)

    « Bon soldat, brave au feu. Exemple d’énergie et de bravoure. Tué à son poste de combat. A été cité».

 Araud photo
 
Très peu d’éléments permettent de retracer le parcours de ce tout jeune avocat, Noël Araud, mort au champ d’honneur le 17 mai 1915, à l’âge de 21 ans. C'est lui qui aura le triste privilège d’être le plus jeune avocat du barreau de Paris tué au cours de cette guerre.
Noël Araud naît à Paris, le 17 décembre 1893. Il est le fils de Jean Baptiste Araud, capitaine au long cours, Chevalier de la légion d’honneur, et de Louise Gervais.
Diplômé de l’Ecole Libre des Sciences Morales et Politiques et licencié en droit le 23 juillet 1914, il prête serment le 8 octobre 1914. Sa robe d’avocat endossée avec sérieux atténue à peine le coté juvénile de son visage. C’est presqu’un enfant qui partira rejoindre son régiment au printemps de l’année suivante.
En avril 1915, le soldat Araud, du 171e Régiment d’Infanterie, cantonne à Blainville-sur-L’Eau en Meurthe et Moselle, le temps de former les nouvelles recrues et les préparer aux nouveaux combats.
Le 17 mai 1915, le 171e RI remonte au front dans la forêt d’Apremont au bois d’Ailly. La bataille mal préparée, engagée après des reconnaissances sommaires, est effroyable. Elle est décrite sur cinq doubles pages dans le Journal des Marches et Opérations (JMO 171e RI). C’est au cours de cette bataille de tranchées que Noël Araud est mortellement blessé d’une balle au front.
Un service funèbre, en présence du Bâtonnier, fut célébré à sa mémoire, le 9 juillet 1915 en l’église Notre Dame de Passy.

Citations à titre posthume :

  • Croix de guerre et médaille militaire à titre posthume (Journal Officiel, 17 juillet 1920)

    « Bon soldat, brave au feu. Exemple d’énergie et de bravoure. Tué à son poste de combat. A été cité».

Sources ODAP

  • Portrait de Noël, Etienne, Marie Araud

Autres Sources

  • Mémoire des Hommes :

Noël Araud

Mémoire des Hommes : JMO 171e RI

  • Gallica :

Historique du 171e RI : campagne 1914-1919

Le Temps 7 juillet 1915 : annonce du service funèbre

  • Mémorial GenWeb :

Plaque commémorative Eglise de Marbotte (commune d’Apremont-la-Forêt - 55012)

Plaque commémorative Basilique Notre-Dame du Perpétuel Secours à Paris (75011)

 

Ce site utilise des cookies

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.